Xin Tao Bao

Antonio Fiori : Germanisation de l’Europe

Spread the love

Chaque nom de lieu, qu’il soit d’une place, d’une ville, mais aussi d’un département ou d’une région, révèle une histoire, des paysages et des stratégies. Or, entre ces deux conditions extrêmes, l’une où la perception n’a pas encore organisé les mouvements définis qui l’accompagnent, l’autre où ces mouvements concomitants sont organisés au point de rendre ma perception inutile, il y a une condition intermédiaire, où l’objet est aperçu, mais provoque des mouvements liés entre eux, continus, et qui se commandent les uns aux autres. De ce que le fils d’un maître d’armes est devenu, beaucoup plus vite que son père, un tireur excellent, on ne peut conclure que l’habitude du parent se soit transmise à l’enfant, car certaines dispositions naturelles en voie d’accroissement ont pu passer du germen producteur du père au germen producteur du fils, grandir en route par l’effet de l’élan primitif et assurer au fils une souplesse plus grande que celle du père, sans se soucier, pour ainsi dire, de ce que le père faisait. Mais quand je regarde ces constellations de villes qui animent et représentent le pays, et vois combien peu le Gouvernement a à intervenir dans leur vie quotidienne, combien toutes les familles se maintiennent et se dirigent elles-mêmes — groupements d’hommes en sociétés absolument naturelles — sociétés créées par le commerce, la parenté, les habitudes hospitalières — quand je considère dans chaque demeure l’homme agissant sur l’homme par la puissance de l’opinion, la puissance d’une activité plus étendue ou mieux dirigée, l’influence affinante des femmes, les opportunités que l’expérience et De changer le mode de travail, d’échanges, de relations domestiques, civiles, religieuses, en un mot, d’altérer la constitution physique et morale de l’homme ; — et l’on espérerait rallier l’humanité tout entière par la conviction ! Alors, le choix ne doit bien sûr pas être caricatural, et il ne s’agit d’opposer une meilleure répartition des populations au développement local des quartiers en difficulté. Nous sommes sûrs, de nos jours, que Dieu, s’il existe, n’est point l’être vindicatif et cruel que se figurait Port-Royal ; son existence serait nécessairement pour moi un avantage, et je la souhaite de tout mon coeur tout en pariant contre ; quoique improbable à mes yeux, elle reste infiniment désirable : ce n’est pas une raison pour lui sacrifier toute ma vie. La société reposant sur un ensemble d’échanges, celui qui rend un service compte, en vertu des lois économiques, recevoir non une sanction, mais simplement un autre service : des honoraires ou un salaire remplacent la récompense proprement dite ; le bien appelle le bien par une sorte d’équilibre naturel. En ce cas, ils créent de la valeur, quoiqu’ils ne créent pas de la matière ; et même, comme nul ne crée de la matière, comme nous nous bornons tous à nous rendre des services réciproques, il est très-exact de dire que nous sommes tous, y compris les agriculteurs et les fabricants, des intermédiaires à l’égard les uns des autres. Cette jeune organisation peut se targuer de prestigieux parrains au sein de son Conseil Stratégique, dont Guy Sorman, Jean Marc Daniel ou Matthieu Laine, et d’excellentes relations avec d’autres think tanks sur Washington ou en Asie. La sécurité et les opportunités commerciales ne doivent pas être assurées aux dépens des droits fondamentaux, mais devraient au contraire aller de pair avec ces droits. Souvent il arrive que ces deux règles diffèrent ; quelquefois elles se combattent ; mais jamais elles ne se confondent entièrement, ni ne se détruisent. En réduisant le capital, ils augmentent mécaniquement le bénéfice par titre. Car, s’il faut que la variation ait atteint une certaine importance et une certaine généralité pour qu’elle donne naissance à une espèce nouvelle, elle se produit à tout moment, continue, insensible, dans chaque être vivant. Une forme de naïveté parfois. En effet, les investisseurs soumis à une réglementation stricte, comme les banques, les compagnies d’assurance et les fonds de pension, vont se montrer plus réticents à vendre si les rendements continuent de baisser, voire deviennent négatifs. Dans le monde moderne, l’importance plus grande des communautés politiques, et surtout la séparation de l’autorité spirituelle et de l’autorité temporelle (en plaçant la direction de la conscience de l’homme dans d’autres mains que celles qui contrôlaient ses affaires mondaines), empêchèrent une aussi grande intervention de la loi dans les détails de la vie privée : mais, à vrai dire, l’individu n’y gagna pas grand chose ; l’autorité spirituelle, devenue plus forte, se mit à réglementer tous ces détails personnels qu’abandonnait l’autorité temporelle : l’homme fut alors tenu de plus près encor L’éducation des sens consiste précisément dans l’ensemble des connexions établies entre l’impression sensorielle et le mouvement qui l’utilise. La consolidation de l’excellence de notre système de santé est au cœur du débat qui s’engage à travers le projet de loi relatif à la Santé. Actuellement le « coin fiscal », ou la différence entre le salaire net et le coût du travail pour l’entreprise, est colossal et décourage l’emploi. Les débats s’annoncent donc longs et houleux. Ce schéma vague et incomplet correspondrait, dans le domaine de l’activité raisonnable et libre, à ce qu’est le dessin cette fois précis de la fourmilière ou de la ruche dans le cas de l’instinct, à l’autre point terminus de l’évolution. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » La rose n’a d’épines que pour celui qui veut la cueillir ». Supposons un homme isolé et réduit à vivre de chasse. Il reste à la région de refonder son plan stratégique : celui-ci passera évidemment par l’agriculture, mais dans un cadre nouveau et plus innovant ; par le tourisme, même si la spéculation immobilière joue plutôt comme un frein; par la silver économie, l’un des grands enjeux du vieillissement de la population; et par le désenclavement d’un territoire qui, en essayant de tuer l’écotaxe, joue contre son propre camp, car l’argent qui aurait dû être prélevé sur les poids lourds doit servir à moderniser le réseau de transports.

Archives

Pages